L’impact de la nature des lésions sur les troubles de la communication consécutifs à une lésion cérébrale droite

Camille Lajoie, Perrine Ferre, Bernadette Ska

Resumen


Depuis plus de cent ans, il est admis que les patrons de troubles de la communication chez les cérébrolésés gauches sont associés à la nature (ischémique ou hémorragique) et la localisation de la lésion. S’il est maintenant reconnu que les cérébrolésés droits souffrent de problème de communication, une relation entre ces problèmes et la nature de leur lésion n’a pas encore eté établie. Le but de l’étude est d’examiner si une relation existe entre le type de déficits communicationnels et la nature de la lésion chez des cérébrolésés droits. Soixante participants avec lésion cérébrale droite ont été évalués à l’aide du protocole MEC (Protocole Montréal d’évaluation de la communication) qui comporte 14 tâches évaluant les aspects sémantique, prosodique, pragmatique et discursif de la communication. Les participants ont été séparés en deux groupes conformément à la nature de leur lésion: 39 participants avec lésion d’origine ischémique et 21 participants avec lésion d’origine hémorragique. Les performances du groupe hémorragique sont significativement différentes de celles du groupe ischémique pour la tâche de conversation. Le manque d’expression faciale et les problèmes de prosodie sont plus importants dans le groupe hémorragique dont les lésions se trouvent en majorité dans des aires sous corticales. La nature ischémique ou hémorragique des lésions suscite des problèmes de communication distincts chez les patients cérébrolésés droits. La localisation des lésions dépendant généralement de leur nature, elle pourrait être un des facteurs explicatifs de ces différences.

Texto completo:

PDF


https://www.ebsco.com     http://www.redalyc.org     http://pepsic.bvsalud.org     https://doaj.org     http://www.latindex.org     http://www.psicodoc.org     https://scholar.google.com