Les distorsions mnésiques : modèles explicatifs, etat de l'art

Eve Attali, Valentina La Corte, Gianfranco Dalla Barba

Resumen


La mémoire n’est pas un système infaillible et ses troubles peuvent se manifester par des distorsions de nos souvenirs. Ce phénomène observé dans diverses pathologies peut conduire à la production de confabulations et de fausses reconnaissances. Cet article propose une revue des travaux ayant trait aux distorsions mnésiques afin de mieux en cerner l’origine, les mécanismes sous jacents et les processus cognitifs impliqués. Tout d’abord il faut souligner que la diversité des confabulations n’a pas permis d’en trouver une étiologie unique cependant nous présenterons les différents modèles qui ont été proposés pour tenter d’expliquer leur genèse. Les fausses reconnaissances correspondent à un autre type de distorsion mnésique qui a été étudié à l’aide de paradigmes expérimentaux tels que celui développé par Deese en 1959. Pour certains auteurs leur origine se situerait au moment des processus d’encodage alors que d’autres l’attribuent à un défaut de récupération des informations. Nous exposerons les diverses théories élaborées qui sans pour autant se contredire n’aboutissent pas encore à un consensus largement accepté.

Texto completo:

PDF


https://www.ebsco.com     http://www.redalyc.org     http://pepsic.bvsalud.org     https://doaj.org     http://www.latindex.org     http://www.psicodoc.org     https://scholar.google.com