Prédiction de la persistance des symptômes auto-rapportés suite à un traumatisme craniocérébral léger

René Villemure, Pete Nolin, Natalie Le Sage

Resumen


Prédire le risque de persistance des symptômes à trois mois après un traumatisme craniocérébral léger (TCCL) à partir des symptômes rapportés initialement lors de la première semaine selon deux méthodes d’évaluation. L’échantillon était composé de 354 participants adultes contactés par téléphone à la première semaine et au troisième mois post-TCCL. Les participants devaient d’abord rapporter leurs symptômes librement (méthode spontanée) et, subséquemment, selon un questionnaire de type checklist (méthode suggérée – Rivermead Post Concussion Symptoms Questionnaire). Les participants qui rapportaient trois symptômes ou plus à la première semaine post-TCCL, autant pour la méthode spontanée que pour la méthode suggérée, avaient un risque plus élevé de présenter des symptômes persistants à trois mois. Les participants qui avaient des symptômes persistants à trois mois post-TCCL rapportaient à la première semaine plus de symptômes en utilisant la méthode suggérée comparativement à la méthode spontanée. Dans une perspective clinique, le fait de rapporter trois symptômes ou plus au cours de la première semaine d’évolution post-TCCL pourrait représenter un indicateur pronostique précoce d’un risque plus élevé de persistance des symptômes, particulièrement lorsque l’évaluation repose sur un questionnaire de type checklist.

Texto completo:

PDF


https://www.ebsco.com     http://www.redalyc.org     http://pepsic.bvsalud.org     https://doaj.org     http://www.latindex.org     http://www.psicodoc.org     https://scholar.google.com